Hospitalisation

Les soins libres

Dans la plupart des cas, les personnes sont admises en soins libres. Consentants et demandeurs d'une prise en charge, les patients viennent se faire hospitaliser avec un courrier du médecin ou du psychiatre traitant. Ils sont hospitalisés en service libre selon le même régime juridique qu’à l’hôpital général.

Les soins psychiatriques sans consentement

  • Les soins psychiatriques sur décision du directeur de l'établissement (soins sur demande d'un tiers ou en cas de péril imminent)
    Une personne peut être prise en charge selon cette modalité si elle souffre de troubles rendant impossible son consentement et si son état mental nécessite des soins immédiats assortis d'une surveillance médicale constante ou régulière. L’hospitalisation ne peut se faire que si un tiers établit une demande en ce sens. La demande doit être accompagnée d'un ou deux certificats médicaux. L'admission peut également être prononcée lorsqu'il y a impossibilité d'obtenir une demande de tiers et qu'il existe un péril imminent pour la santé du malade si des soins ne sont pas délivrés.
  • Les soins psychiatriques sur décision du représentant de l'État
    Dans certains cas, lorsqu'il y a un trouble à l'ordre public, les soins peuvent être décidés par le préfet ou, en situation d'urgence, par le maire. Dans tous les cas, l'arrêté préfectoral ou municipal est fondé sur un certificat médical. Le patient est régulièrement examiné par des psychiatres qui établissent des certificats en vue de la poursuite ou de la levée de la mesure, ou en vue de modifier la forme de la prise en charge.

Déroulement d’une mesure de soins psychiatriques sans consentement

Tout patient admis en soins psychiatriques reste hospitalisé à temps plein durant généralement 72 heures. Au terme de ce délai, le psychiatre détermine quelle est la forme de la prise en charge :

  • soins en hospitalisation complète,
  • soins ambulatoires (à l'extérieur de l'établissement, soit dans des structures extrahospitalières soit au domicile du patient).

Le Juge des Libertés et de la Détention (JLD) exercera un contrôle systématique à 12 jours et tous les six mois sur toutes les hospitalisations complètes sans consentement, à la demande d’un tiers ou sur décision du représentant de l’État.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site Internet Psycom.

 
Image Image Image

Soins et activités proposés

Dans le cadre de votre prise en charge et sur prescription médicale, le CHAI vous propose de nombreuses activités.

Unité de soins à Médiations Thérapeutiques et de Sociothérapie (ergothérapie)
Dans le cadre de votre projet de soins, l’UMTS propose différentes activités : dessin, musique, théâtre, marionnettes, sorties découvertes, mémoire…

Psychomotricité 
En groupe ou en individuel, la psychomotricité propose différentes médiations corporelles afin de retrouver un mieux-être.

Activités physiques et sportives
Un gymnase et des installations sont à votre disposition pour pratiquer des activités sportives encadrées par des infirmiers et un éducateur en activités physiques adaptées.
Activités sportives proposées : cardio-training, musculation, sports collectifs, piscine, tennis de table, tir à l’arc, VTT, escalade, gymnastique douce, tennis, randonnée montagne.

Centre d’économie sociale et familiale 
Des conseillères en économie sociale et familiale vous accompagnent dans les activités suivantes : bilan d’autonomie sur les gestes de la vie quotidienne, nombreux ateliers (mémoire, couture, recup, bien-être).